Centre entrainement Commando ( Brevet commando) Marches les Dames

             MARCHES  LES DAMES

Marche les Dames Quartier Lt Gen Roman  Rue Roi Chevalier, 13 Centre d'entraînement des commandos

dague.gifSituation En bord de Meuse à mi-chemin entre Namur et Andenne,le Centre d’Entraînement des Commandos de Marche-les-Dames séduit par la beauté des rochers qui surplombent la Meuse, la richesse de la nature de la vallée de la Gelbressée et les bâtiments qu’il abrite dans un domaine proche de l’abbaye Notre-Dame du Vivier. 

dague.gifOrigine Au coeur du domaine se dresse le château d’Arenberg, actuel État-Major du «Centre d'entraînement». Ce château fut construit sur des bases plus anciennes en 1803 par l’architecte tournaisien Antoine Payen pour le maître-forgeron Jean-Joseph Jaumenne. Le 20 octobre 1834, le Duc Prosper d'Arenberg acheta le château, ainsi que les forges de Jaumenne. Il l'aménagea en villa de campagne et le mit à la disposition du chanoine honoraire, le prince Philémon-Paul d'Arenberg, son frère.Incendié après la pénétration des troupes allemandes en Belgique et reconstruit rapidement par l’architecte Lange, à la demande de la princesse Pauline d’Arenberg, le domaine revint à l’État Belge, au décès de la princesse (1921). Après la Deuxième Guerre mondiale, l’armée belge y installa le quartier général des para-commandos (1947).

dague.gif Fin 1955 tout le personnel du Régiment Para-Commando conquiert son brevet Commando à Marche-les-Dames.

 dague.gif1er mars 1979 Le Centre d'Entraînement Commando est devenu le Centre d'Entraînement de Commandos du Régiment Para-Commando. Il est structuré en quatre compagnies : trois compagnies compagnie Instruction et compagnie Ecole à Wartet, compagnie Camp et compagnie Etat-Major et Services à Marche-les-Dames.

 dague.gif20 avril 1976 Le Centre d'Entraînement de Commandos s'est vu confier l'Etendard du 4 Bataillon Commando à la date du 18 février 2011, le Centre l'a remis au Quartier Général de la Brigade légère pour recevoir le même jour le fanion de Ecole Royale des Cadets de Namur. Le personnel du CE Cdo conserve le béret de couleur de son unité d'origine avec l'insigne du Régiment. Le Commandant porte le béret vert et l'uniforme Commando. Depuis sa création le CE Cdo est installé à Marche Les Dames .Jusqu'en 1981, il s'appelait quartier d'Arenberg. Depuis le 23 octobre1984 le quartier est rebaptisé Quartier Lieutenant-Général Pierre Roman.

Formation: http://www.mil.be/armycomp/units/index.asp?LAN=fr&FILE=&ID=540&MENU=1098&PAGE=1

dague.gif1942 Les premiers Commandos belges, commandés par le Capitaine G. Danloy reçurent leur formation de Commando en août/septembre 1 dans le "Commando Basic Training Center" à Achnacarry en Ecosse. A la fin de la deuxième guerre mondiale, les Commandos belges prirent leurs quartiers en Allemagne dans la région de Lübeck. Quelques Volontaires venus rejoindre l'Unité Commando en Allemagne exécutèrent leur camp commando au bord de la mer Baltique dans le Schleswig-Holstein. C'est à la fin de ce camp que furent décernés les premiers brevets commandos "A" d'après-guerre.

dague.gif12 septembre 1945, l'Unité Commando quitte l'Allemagne pour s'installer à Marche-les-Dames. Les premiers miliciens volontaires incorporés en décembre 1945 passent à l'époque aux Commandos à la citadelle de Namur. C'est à ce moment que les Sous-Lieutenants de Heusch et Liénard sont chargés d'organiser un camp commando à Marche-les-Dames dont le cadre convient admirablement aux critères qu'exige cet entraînement particulier : rochers, plans d'eau, terrain boisé et accidenté. Des pistes d'obstacles sont créées et notamment les pistes "Stamina" et "Do or Die" d'Achnacarry sont reconstituées. Ils sont aidés par des prisonniers allemands fournis par le Commandement de la Province de Namur contre rémunérations.Le Camp Commando de Marche-les-Dames accueille les premiers miliciens le 16 février 1946. Le commandement du camp est confié à cette époque au Sous-Lieutenant P. Beauprez.

dague.gif20 octobre 1947, le Centre d'Entraînement Commando est constitué en Unité Indépendante et le Capitaine P. Roman en prend le commandement. Dès lors, les cours (brevet A, brevet B, etc...) se succéderont au Centre d'Entraînement Commando sans discontinuer.

dague.gif Un peu d'histoire : Au lendemain de la capitulation allemande, les commandants des deux régiments, les Lieutenant- Colonels Danloy et Blondeel vont devoir se battre pour assurer la survie de leur unité.Dans la réorganisation de l’armée belge, il devient difficile de justifier l’utilité de soldats du type SAS et Commando. Heureusement, la logique l’emporte.Les SAS Parachutistes stationnés près de Bruxelles ensuite à Bourg-Léopold vont créer à Schaffen un Centre d’Entraînement de parachutistes et un centre d’entraînement SAS à Poulseur afin d’y dispenser l’entraînement complet en Belgique.Les Commandos casernés à Marche-les-Dames y installent  un Centre d’Entraînement Commando inspiré de celui d’Achnacarry en Ecosse où ils ont été formés pendant la guerre. Les premiers Commandos belges, crées en Grandes -Bretagne par le capitaine Danloy, reçurent leur instruction en août 1942 en Ecosse ( Acknaccary ) Après la guerre les commandos belges s'installent en Allemagne ( Lûbeck ) 

dague.gifJusqu’en 1951 les bérets rouges et les bérets  verts conservent leurs spécificités et leurs missions mais un destin nouveau pointe à l’horizon ! En 1951, il est décidé de créer le Régiment Para- Commando en réunissant le  Bataillon de Parachutistes, le 2° Bataillon de Commandos, le Centre d’Entraînement de Parachutistes et le Centre d’Entraînement Commando. Cette décision allait permettre aux bérets rouges et aux bérets verts d’apporter leur expérience, leurs acquis, leurs traditions et de cimenter un nouveau type d’unité qui ne serait plus parachutiste ni commando mais Para-Commando. Le Lt-Col G. Danloy devient le premier commandant.

dague.gifDès 1953 alors que la guerre de Corée n’est pas encore terminée et que de nombreux bérets rouges et verts s’y étaient engagés, un nouveau Huit citations seront décernées aux deux unités : Italie, Yougoslavie, Walcheren pour les Commandos  Normandie, Belgique, Ardennes, Emden, Oldenburg pour les Parachutistes SAS Danloy et Blondeel  officiers de réserve d’artillerie de formation, commandent deux unités d’élite au sein de I’Armée Britannique et créer un style de commandement nouveau axé sur le volontariat et l’entraînement physique sévère en partageant intensivement la vie rude et en s’imposant la même discipline que leurs hommes. Par leur exemple à leurs subordonnés, ils s’efforceront d’abord de les persuader !  

dague.gif  Septembre 1945 A sa rentrée en Belgique , le Régiment Commando s’installe à Marche-les-Dames. En décembre, les premiers miliciens sont incorporés à la citadelle Terre-Neuve de Namur.Avec l’augmentation de ses effectifs, le Régiment Commando est implanté dans trois quartiers : Marche-les-Dames, Citadelle de Namur et à Seilles.En 1952, le Bataillon occupe la Caserne de Seilles avec deux compagnies (1ère et 2ème), le château de Marche-les-Dames avec l’Etat-Major et la 3ème compagnie au camp de Wartet.En 1955, le Bataillon qui n’a plus que deux compagnies de fusiliers et une compagnie Etat-Major, s’installe à la citadelle de Namur et y reste jusqu’en 1961, année où il s’installe à la Caserne Slt Thibaut à Flawinne, où il se trouve toujours actuellement.Le béret vert et le badge des opérations combinées sont adoptés par toutes les troupes commandos vers la fin août  1942.

dague.gifLe béret vert orné du lion belge et le badge des opérations combinées n'ont été distribués aux Belges qu'après le Camp Commando pendant le séjour à Abersoch fin 1942. Jusqu'alors et après encore dans certaines circonstances, c'est le «Cap- Comforter» écharpe roulée en couvre-chef qui était porté. Le devise «United we conquer» Unis nous conquérons était la devise des unités faisant partie des «Opérations combinées»  L’insigne du brevet A commando a été créé en 1946 par le lieutenant-colonel Danlov. Il n'existait pas pendant la guerre. L'insigne actuel du béret date de 1950.           

   16 février 1946  Le Camp Commando  de Marche-les-Dames les premiers miliciens

22 septembre 1945 L'unité Commando quitte l'Allemagne pour s'installer à Marche les Dames accueillit ses premiers miliciens 16 février 1946.  

   20 octobre 1947 Le Centre d’Entraînement Commando est constitué en Unité Indépendante les cours (brevet A, brevet B, etc…) se succéderont au Centre d’Entraînement Commando sans discontinuer.

1er avril 1951 Le "Régiment Commando" change d’appellation et porte le nom de "Bataillon Commando". Pendant quelques mois, il s’appellera même "1er Bataillon Commando".  

1952  Formation du Régiment Para Commando et toutes les unités "Commandos" et "Parachutistes" forme un Régiment Para-Commando sous le commandement du Lieutenant-colonel Georges Danloy. 

fin 1955, Tout le personnel du Régiment Para-Commando conquiert son brevet Commando à Marche-les-Dames. 

camp-commando-marche-les-dames-1957-11.jpg camp-cdo.jpg

                                 Le réfectoire

camp-commando-marche-les-dames-1957-9.jpg camp-commando-marche-les-dames-1957-5.jpg camp-commando-marche-les-dames-1957-12.jpg 

                                                       camp-commando-marche-les-dames-1957-4.jpg

                                                                 L'Entraînement Para Commando

Equipement Apprentissage du métier de Commando Distribution de notre bleu de travail le smock,héritage des parachutistes canadiens. Le bergame à armure métallique poids à vide 3kg tare 25 à 30 kg le ‘toggle rope' (corde de 1,80 m, avec une boucle d’une part et un ‘blochet’ de bois d’autre part, que l’on peut donc assembler avec d'autres pour de multiples usages), les armes individuelles (fusil, sten, fusil a lunette, jumelles, boussole, cartes, parfois le poignard commando, etc.)

Comment transformer un commando en mécaniques ?Apprendre à marcher au pas exécuter tous les mouvements avec ou sans fusil Porter armes etc ….

Les tentes Adieu chambrée, armoire, pieu, table et poêle sur la paille pour six semaines, en deux rangées de cinq, sous une lourde tente << bonnet de police >>, qui fait 1,90 m au faite, sur 5 m de longueur, sans aucun mobilier (sauf un grabat sur paille véritable, se transformant peu a peu en fumier) pour abriter tout notre équipement : fusil, sac,godasses, couvertures, battle-dress. Tous les matins, inspection des hommes, des tentes » cartouchières, etc...

Marches Rw Speed Marche Rassemblement dans la cour pour l'entraînement avec full-equipment. Marches 5-10Km, speed-marches d'environ 6 km se succèderont tous les jours sans aucune exception.

Les speed-marches L’épreuve clé du Camp commando. Cinq séances en programme : 2 miles (20’) ; 3 miles (30’) ; 5 miles (4S') ;8miles (1h15) et, last but not least, les 10 miles (16 km en 1h35' = 10 km/h), toujours avec l’équipement complet.

P.T.(physical Training ) Tous les matins ,après le déjeuner ( confiture d’orange) P.T (pîtî) en short torse nu quelque soit la température. Courir et ordre de chanter lorsque nous traversions les villages Ceci pour nous amener petit a petit à nos premières speed marches ( succession de marche forcée ) avec tout notre barda (fusil cartouchières ceinturon petit sac ) 4Km 8Km 12Km 16Km en 1h35’

Les pistes d'obstacle Piste de corde, et notre premier R.W de 3 km Courir à petit trot en groupe sans arrêter en tenue P.T ( gymnastique), tout ceci pour nous amener petit a petit à 16 km avec le sac à dos et le fusil.  

anidagger.gif Le Tarzan Réseau d’une centaine de mètres de cordes, cat-crawls, ponts singe, poutres, double câble horizontale tendu entre les arbres et rochers entre 5 et 12m du sol se terminant par un swing depuis un socle rocheux pour se projeter en vol libre dans un grand filet vertical a larges mailles qu’il fallait remonter pour faire une culbute au sommet et redescendre de l’autre côté  Parcours chronométré en 4 à 5 minutes

Droping Grande opération individuelle: Pas d’armes, pas de torche électrique, ni couteau, pas de papiers d’identité, pas de nourriture. Des camions bâchés nous dropes un a un dans les bois Mission : rejoindre avant 6 h du matin la Platinerie (bâtiment désaffecté caché le long de la Semois, a quelques kilomètres de Dohan).Chacun peut consulter la carte d’état-major a remettre avant le départ pour la mémoriser. Recevons par contre un message écrit sur un bout de papier, devra être dissimulé sur soi, après en avoir appris par coeur le contenu La nuit est tombée embarquement dans les véhicules roulons, roulons toujours, mais toujours aussi en pleine forêt. Arrêt très bref un premier homme est largué un peu plus loin, un deuxième et ainsi de suite.... Pour rejoindre notre objectif.... 

anidagger.gif Do or die (passe ou crève) ensemble de 13 obstacles : réseaux de Els barbelés, a franchir par dessus et par dessous, avec le fusil, mais sans le petit sac  boyau étroit creusé sous le sol fossé rempli d'eau, large de 2 a 3 m et précédé d’un fil de fer a 50 cm du sol (choix douloureux entre un saut en hauteur pour retomber pieds joints dans l’eau, ou saut en longueur pour terminer a plat ventre dans la même eau, a cause du fil. Suivait un saut vers le sommet d’une large plaque lisse de zinc, a franchir pour se terminer par l'échelle japonaise, dégoulinante de boue, haute de 7 m, avec 5 échelons a gravir pour redescendre de l'autre côté, avec saut (accroupi ou debout) depuis le 2ème échelon (a 3 m) sur le sol bien battu par les sauteurs précédents il était cependant recommandé de sauter suffisamment loin pour éviter le rouleau de fil barbelé placé au pied de l’échelle. Chrono pour l'ensemble du parcours : 3’40 maximum. Nombreux pieds foulés et écorchures

anidagger.gif Le Stamina (mot anglais signifiant << résistance vitale ») parcours d'une dizaine de minutes a peine avec obstacles : swing, poutre, barbelés, etc )  sur un terrain au relief non seulement très accidenté, mais carrément raviné et gras, dépassant souvent les 45°. Chrono au départ du premier et a l’arrivée du dernier : entraide oblige. A l’issue de cette course de vitesse très éprouvante , pratiquement tous s’affalaient a terre,a la limite de la défaillance.

Extra-drill Suivant l'importance de la valeur de la punition, l'extra-drill est éprouvant, dur, très dur et parfois extra dur. Les punis doivent se présenter éventuellement avec fusil, casque et capote, plus le bergame plein de pierres frisant les 15 Kg. Equipé de la sorte ils doivent marcher, courir, ramper, sauter exécuter la marche du canard avec le fusil au dessus de la tête au gré de l'instructeur. C'est terriblement exténuant On en reviens cassé certains en ont perdu Conscience, être transportés à l'infirmerie..

Tir et maitrise armements à ELSENBORN Camp souvent en hiver en terrain complètement dépouillé, pour des manœuvres régiment,moins individuelles,à tir réel (tommy gun- point50-bren-mortier)  etc….

Le béret rouge Brevet militaire de reconnaissance en tant que soldat d'élite.Divisé en plusieurs épreuves après 3 mois d'entraînements  1ère épreuve Piste de corde en 2 minutes 30 parcours aérien 2ème épreuve Piste d'obstacles en 30 minutes  3ème épreuve : 100m pompier transporter un copain plus le fusil sur le dos sur une distance de 100 mètre en 60 secondes 4ème épreuve Speed marche de 16 km avec tout le barda en moins de 104 minutes C'est là que nous resetons l'esprit CDO et notre devise MARCHE OU CREVE ,faite avec le cap conforter porter jusqu'au béret vert et le fusil Lee Enfield.

Death ride saut de la mort , câble métallique ou filin tendu depuis un sommet (jusqu’a 60 m de hauteur) vers le sol a 60 ou 80 m de distance. La descente (minium 30°) s’effectue en plaçant un anneau de corde de  50 cm, préalablement trempé dans l’eau, au-dessus du câble, pour s’agripper par les poignets dans chacune des boucles ainsi formées, puis de basculer par gravité le long du câble (les lourds beaucoup plus vite que les poids-plume), pour se recevoir pieds joints au sol. Choc plutôt brutal ( les foulures ne manque pas ) Dorénavant, les descentes s’effectueront sur mousqueton... beaucoup plus rapides, a tel point qu’il fallut inventer un frein (sur mousqueton) placé a deux mètres de I ‘arrivée.

Le milling ( Epreuve disparue aujourd’hui  Une minute de combat singulier, avec gants de boxe de demi-combat, sans esquisser le moindre mouvement de défense : attaquer, encore attaquer, toujours attaquer l C’est Ie test idéal pour mesurer notre agressivité. Le K.O.mettait souvent fin au spectacle avant les 60 secondes

80 Km Challenge décisif avant la remise des bérets Rouge ou vert. Avec équipement complet avec une gourde d'eau mais défense d'en boire avant la halte 9h plus tard 1étape de 54km temps en moins de 24 heures avec destruction d'un objectif Un officier en tête ouvre la marche, sans jamais arrêter ou ralentir. Marchons sans arrêt 45 km une petite halte et nous repartons pour la dernière halte avant d'atteindre l'objectif. Enfin repos a même le sol certain on le courage de cuire un bout de viande d'autres s'écroulent. Après un bref repos en route pour l'attaque de l'objectif C'est en boitant douloureusement qu'il faut parcourir les dizaines de km restant. Les pieds en sang certains termineront sans godasses tellement la douleur est devenue insupportable Enfin le château de Marche les Dame

1er mars 1979 Le Centre d’Entraînement Commando est devenu , le Centre d’Entraînement de Commandos du Régiment Para Commando. Il est structuré en quatre compagnies : trois compagnies d’instruction compagnie Instruction et compagnie Ecole à Wartet, compagnie Camp et compagnie Etat-Major et Services à Marche-les-Dames

camp-commando-marche-les-dames-1957-1.jpg camp-commando-marche-les-dames-1957-2.jpg

 camp-commando-marche-les-dames-1957-3.jpg 1-camp-cdo.jpg

                             1947

Jusqu’en 1981 Le centre s’appelle quartier d’ARENBERG 

23 octobre1984 Le quartier est rebaptisé Quartier Lieutenant-Général Pierre Roman. 

 Les photos et documents servent a documenter les textes et sont extraites des albums de nos camarades ... 

 Mon entrainement : Vécu au jour le jour 1970 

1èr jour Le moral est bon, nous arrivons à Marche les Dames ou nous nous installons dans des grandes tentes situées au bas des rochers. Pour nous c'est le grand confort on dort sur des lits de l'armée en toile. Très vite nous allons déchanter. Que se passe t'il ? Ca gueule à nouveau de tous les côtés, depuis quelques temps cela s'était calmé... Putain! on est a nouveau traité comme des bleus... Le soir piste du risque à une hauteur de +- 100 mètre nous escaladons des rochers, longeons des corniches, il fait glacial et noir nous voyons a peine nos pieds car un épais brouillard viens en plus compliqué notre progressions Pont indien une poutrelle entre deux rochers à traverser avec le vide en dessous la panique de ma vie...   Au pied des rocher nos tentes ( Un sac à paille sur une claie en bois )

camp-commando-marche-les-dames-1957-8.jpg camp-commando-marche-les-dames-1957-6.jpg

2 ème jour Nous partons la nuit, marche rentrons vers 3 heures du matin nous regagnons nos tentes, vidés transis de froid, j'ai jamais autant apprécié le peu de confort pour dormir. Lever 6 heures c'est reparti. Piste du vertige, sauts d'obstacles. Speed Marche de 5 km. Comment je tiens le coup ???

marches-les-dames-camp-commando-1970-7.jpg marches-les-dames-camp-commando-1970-6.jpg marches-les-dames1970.jpg

marches-les-dames-rocher obstacles-la-cage-au-lioN obstacle-echelle-japonnaise

                           Le tarzan                                La cage du lion                    Échelle Japonaise 

cat-crowl.jpg le-depart-de-piste-obstacles-emilienne.jpg copie-de-24-marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers-11.jpg

                  Cat Crauwl                           Départ piste Emilienne                          Tarzan

      51-1-1.jpg  51-1-copie.jpg  36-mld-l-pinaul-au-samina.jpg                         

   32-1-1.jpg    marches-les-dames-pistes-obstacles-le-gd-filet.j    36-pise-obstacles-2.jpg

                       Échelle japonaise                  Le Gd Filet ( M.L D )             Échelle Japonaise

piste-obstacles 24-marches-les-dames-pistes-obstacles-le-gd-ca-crowl.jpg -marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers-le-pont-indien.jpg

                                                                                                               Le Gd Cat crawl

marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers

                                                           Il faut se jeter sur le tronc                     DO OR DIE

24-marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers-6-copie.jpg 24-marches-les-dames-pistes-obstacles-et-rochers-6.jpg 24-marches-les-dames-pistes-de-cordes.jpg

              Le pont du singe                                                                                          Cat Crawl

3 ème jour Botting apprentissage des nœuds. Ballot individuel. Système d'emballer nos vêtements dans notre toile de tente afin de traverser la Meuse torse nu. Il faisait glacial 5 ° Bien sûr de l'autre côté de la berge, frigorifiés, tous nos vêtements sont trempés car la toile de tente n'est plus assez étanche et je dois les enfiler ainsi. Après-midi rappel de 80 mètres plusieurs se brûlent les mains.   

4 ème jour Enfin je suis de piquet, repos. 

5 ème jour Nouvelle technique de montée individuelle sur le rocher pas facile du  tout. S'assurer soi même avec une petite cordelette le long de la corde principale.   

marches-les-dames-camp-commando-1970-5.jpg marches-les-dames-camp-commando-1970-1.jpg marches-les-dames-hirondelle.jpg

6ème et 7 ème jour Le w-end Ouf !

8 ème jour L’enfer recommence.  Détrail, rochers, botting, nuit en bivouac on était trop bien dans nos tentes, retour à 6 heures du matin au camp. Inspection du barda pas question de repos. Et la fameuse petite cascade en hiver les mains glacée Divers technique sur les pistes d'obstacles et rochers ( MOI)

marches-les-dames-camp-commando-1970-4.jpg marches-les-dames-camp-commando-1970-2.jpg            

15 juin 1971 Arrivée a notre bivouac clandestin, pas de bruit, camouflé  de garde tout la nuit ceci pour nous empêcher de dormir... Le lendemain, départ par groupes de deux avec une carte ou est tracée la route à suivre pour une marche de 4 km . Nous allons nous perdre nous marcherons 9 heures épuisés et surtout le moral cassé. A peine arrivés il faut emballer notre barda dans un ballot  pour traverser a la nage et remettre en vitesse nos vêtements mouillés, marcher encore 2 km  monter nos tentes et tout remettre en ordre. Nous étions plus ou moins humides mais la pluie vient s'en mêler, il pleuvra sans cesse, nous sommes trempés, tant pis, je dors ainsi je ne sens plus rien on nous laisse tranquilles jusqu'au lendemain

16 juin 1971 Lever 6 heures,  départ pour les rochers de la Freyr, montée et descente en rappel à 120 mètres retour aux tentes vers 18 heure, repas, quartier libre la pression se relâche un peu.       

17 juin 1971 Départ en dinghie, 3heures de rames dans la pluie et le vent glacial. Bivouac et garde toute la nuit.  

Un site est consacré à nos Ladys Paras Commando http://usacdo70.e-monsite.com/pages/lady-s-para-commandos-1976.html Marches les Dames

                          C'est aussi nos Ladys Para Commandos

ml-dame.jpg mlde.jpg mldu.jpg

                                             Yvette : Ladys Para Commando

melling-6-5.jpg marches-les-dames-stamania-4.jpg

09 Juin 1971 Embarqué dans des camions nous sommes amenés dans un château de Dave comme prisonniers. Déchargés très brutalement nous avons ordre de nous coucher dans les orties. Nous avions intérêt de nous taire.  Nous sommes questionnés l'un après l'autre très durement nous avions reçu ordre de ne rien dire. Nous subissons menaces injures, bousculés. Nous arrivons à nous évader et nous rendre au camp à 15 km de là. . (Cet exercice s’appelle Agadir se déroulait le soir, de Dave il fallait rejoindre Marche-les-Dames en se basant sur un itinéraire tracé sur une carte ± 25 km. (cet exercice s'appelle  Me and my  Pal )  Si l’on arrivait avant minuit sur le bord de la Meuse en face du camp, un partisan nous faisait traverser le fleuve en dinghy. Autrement il fallait se taper Namêche , traverser le pont enjambant la Meuse et marcher quelques km jusqu’au camp de Marches-les-Dames. 

Tests Individuelles 40 minutes de parcours, franchissement d'un câble, monter aux rochers avec corde à nœuds, montée d'une vallée de 70 mètres Tunnel de 100 mètres tout y est noir il faut se repérer avec les mains. Traversée sur un canot d'une place d'un étang et pour finir la fameuse cascade ou pend une corde qu'il faut descendre les mains bleu de froid.

Le  Raid en Corse Départ vers 8h30m en C119 pour la Corse. Chaleur terrible, à peine débarqué nous recevons nos vivres pour la marche d'une semaine, il faut tout porter. Cela pèse une tonne certains vont abandonner des vivres pour diminuer le poids du sac. ( Bergame) La marche commence directement. La chaleur est accablante, certains tombent de chaleur. Nous atteignons la source de Salone ou nous établiront notre Bivouac. Je serai de garde.

29 juillet 1971 Debout 4 heures du matin nous marchons toute la journée à travers les collines notre sergent guide en tête nous l'avons surnommé ( Ben Hur ) IL avait une longue barbe. POPOF veut abandonner et s'assied. Arrivée le soir vers 17 heures Monforachoie

30 juillet 1971 Je l'ai bien compris marche ou crève si je m'arrête je reste là, je dois continuer.

31 juillet 1971 Je manque d'eau je crève de soif, je n’en peux plus comme un automate j'avance. Je veux y arriver.

                             Entraînement commando est terminé ... brevet-commando-a-bac.gif

                           Nous avons tous connus les rochers de Marche Les Dames

                        centre-entrainement-commando-marche-les-dames-1.jpg

                        centre-entrainement-commando-marche-les-dames-2.jpg

 MARCHES LES DAMES AUJOURD'HUI  

De nos jours chaque candidat ayant satisfait aux tests de sélection suivait une formation de base de Para-Commando à Marche les Dames, au camp de Warthet durant 3 mois. Le rythme y est soutenu mais progressif. On développe le physique et le « spirit » nécessaire pour la suite du programme. Ensuite le candidat « descendait » au Château à la « compagnie Camp » pour y suivre sa formation de Commando durant 4 semaines. Ces 4 semaines se font dans le respect des traditions d’Écosse. On dors très peu et sur des paillasses de paille, en tente, au pied du Château d’Arenberg.Les exercices, escalades, marches, instructions, franchissements d’obstacles naturels, rivières, rochers, combat rapproché, se suivent à un rythme infernal La 4 ème semaine a lieu le raid final de synthèse.

                                                                 Le Camp à Warthet

WARTET--4.jpg  WARTET--2.jpg 

                          Marche les Dames a aussi été marqué par la chute du Roi Albert  1èr

    camp-commando-marche-les-dames-9.jpg     marche-les-dames rocher roi albert

                                 camp-commando-marche-les-dames-1.jpg

                           C’est là, que le roi Albert 1er se tua accidentellement le 17 février 1934.

camp-commando-marche-les-dames-5.jpg camp-commando-marche-les-dames-7.jpg

                                                                                                                                     Chapelle des Commando

                                 Centre des Para Commandos installé dans le château d’Arenberg.

camp-commando-marche-les-dames-3.jpg camp-commando-marche-les-dames-6.jpg  

Le domaine et le château de Marche-les-Dames ont été compris dans le séquestre qui a été mis sur les biens des d’Arenberg après la première guerre mondiale. Durant la deuxième guerre mondiale, l’occupant restitue les biens à la famille ducale. Repris par l’Etat belge à l’issue du conflit, ces biens sont mis à la disposition des commandos comme centre d’entraînement .

                               marche-les-dames-cam-commando.jpg

×